Informations générales sur le SNO

  • CLImate relevant Aerosol Properties from near) surface observations (CLAP)
  • Service labélisé par l’INSU dans AO ANO-1 surveillance d’atmosphère depuis: 2016
  • Laboratoire(s) et OSU responsable(s): LaMP OPGC
  • Autres observatoires impliqués: OPAR, SIRTA, OSUG, P2OA, OPE

Description

Les particules d’aérosols atmosphériques continuent de contribuer à la plus grande incertitude dans les estimations et interprétations du climat de la Terre. En substance, l’ampleur du forçage radiatif du aux aérosols est estimée à –0,45 (–0,95 à +0,05) W m – 2 pour les aérosols seuls et à –0,9 (–1,9 à –0,1) W m – 2 lorsque les rétroactions aérosol / nuage sont prises en compte. L’incertitude sur l’ampleur de ce forçage est encore très grande, bien que des progrès substantiels aient été accomplis dans la compréhension des processus liés aux aérosols ayant un impact sur le climat, tels que les nouveaux mécanismes de formation d’aérosols organiques secondaires, ou l’attribution de la source d’aérosols. Bien que les capacités de surveillance de l’aérosol se soient améliorées au cours des dernières décennies, tant par satellite que depuis le sol, que la production de données plus fiables se soient multipliées, il est nécessaire de maintenir et d’améliorer notre capacité d’observation afin de fournir des contraintes supplémentaires aux modélisations actuelles afin d’améliorer les prévisions de changement climatique. Le programme global de surveillance de l’atmosphère (GAW) a pour objectif de mesurer sur le long terme les paramètres atmosphériques pertinents pour le climat, afin de détecter les tendances et aider à mettre en place des politiques efficaces de contrôle des émissions. En ce qui concerne les aérosols, GAW et sa composante européenne ACTRIS ont pour objectif de déterminer la distribution spatio-temporelle des propriétés des aérosols liées au forçage climatique et à la qualité de l’air à des échelles de temps multi-décennales et à des échelles spatiales régionales, hémisphériques et globales. L’une des principales difficultés du programme est l’aspect multivariable du forçage aérosol sur le climat: les propriétés optiques d’une population d’aérosols sont étroitement liées aux propriétés chimiques, physiques et hygroscopiques, ainsi qu’à la dépendance de ces paramètres en fonction de l’altitude. L’objectif du GT2 ACTRIS-FR est d’assurer la mesure harmonisées sur différents sites de diverses altitudes des paramètres de l’aérosol pertinents pour le climat et la santé, avec la garantie d’un fonctionnement à long terme basé sur des opérateurs qualifiés, un contrôle continu de la qualité des données et par l’amélioreration de leur utilisation par la communauté scientifique.

Sites de mesure

Le SNO CLAP regroupe 5 sites d’altitude variant de 1465 m à 5240 m au-dessus du niveau de la mer, et deux sites de plaine, situés sur 4 continents différents. Les sites d’altitude peuvent se trouver soit en couche limite atmosphérique (CLA), soit en troposphère libre (TL) selon les conditions atmosphériques et l’altitude des stations. Il s’agit du Puy de Dôme, Maïdo, Pic du Midi, Népal (vallée de Khumbu à 5079 m), Cordillère des Andes bolivienne (à 5240 m), le SIRTA, l’Observatoire Pérenne de l’Environnement (OPE) (point haut à près de 395 m entre le centre du bassin parisien et les Vosges).
  • PUY
  • Pic du Midi
  • SIRTA
  • MAIDO
  • OPE
  • CHC

Paramètres mesurés

  • Concentration totale en nombre de particules (# cm-3)
  • Distribution en taille des particules submicroniques : dN/dLogDp (# cm-3) vs Dp (nm)
  • Distribution en taille des particules supermicroniques : dN/dLogDp (# cm-3) vs Dp (micron)
  • Coefficient d’absorption des particules (Mm-1)
  • Coefficient de diffusion des particules (Mm-1)
  • Concentration massique en espèces inorganiques solubles majeures (sulfates, nitrates, chlore, ammonium, sodium, calcium magnésium) (g m-3)
  • Concentration massique en carbone organique (g m-3)
  • Concentration massique en carbone élémentaire (g m-3)
  • Concentration massique en espèces chimiques non réfractaires à 600°C (sulfate nitrate ammonium, chlore non réfractaire, composés organiques primaire, composés organiques oxidés) (g m-3)
  • Concentration en noyaux de condensation nuageuse (CCN) (# cm-3)

Thématiques

GT2

Autres informations